Objectifs

Objectifs Dynamo

Le but du projet DYNAMO consiste à comprendre en détail la biogenèse des membranes transductrices d’énergie en intégrant les connaissances des recherches menées sur la régulation de l’expression génétique avec celles de la biologie structurale, de la bioénergétique et de la biologie des membranes. Le projet porte ainsi sur trois domaines majeurs qui s’articulent en trois tâches distinctes mais complémentaires :

Tâche 1 : L’expression génétique de la bactérie aux organelles

La tâche 1 de DYNAMO porte sur l’évolution des régulations transcriptionnelles depuis les bactéries, où tous les aspects du métabolisme cellulaire sont sous le contrôle de sa propre machinerie d’expression génétique, jusqu’aux organelles, où ces outils conservés d’un point de vue évolutif orchestrent l’expression des protéines membranaires sous le contrôle hiérarchique de facteurs nucléaires. Ainsi cette tâche vise à comparer la dégradation et l’initiation de la traduction des ARNm ainsi que les régulations post-transcriptionnelles globales dans la bactérie et le chloroplaste tout en évaluant un rôle potentiel des ARNs non-codant dans le chloroplaste.

Tâche 2 : La biogenèse et la dynamique des membranes

La tâche 2 de DYNAMO se focalise sur la régulation de la prolifération et de la dynamique des membranes et son dialogue avec l’expression protéique. Pour cela, la biogenèse et la prolifération des membranes sont étudiés dans deux systèmes modèles : le chloroplaste de C. reinhardtii et la bactérie E. coli. En parallèle, la dynamique des membranes bactérienne, chloroplastiques et mitochondriales est explorée à travers l’étude d’une famille de grandes GTPases ancestrales qui modulent la fission et la fusion des bicouches lipidiques, les protéines de type Dynamines (DRPs), avec une attention particulière vis-à-vis de leur implication dans la fusion membranaire.

Tâche 3 : Organisation supramoléculaire des protéines membranaires et des membranes

La tâche 3 de DYNAMO est dédiée à l’analyse des changements structuraux et fonctionnels des interactions protéine-protéine qui s’opèrent lors de l’assemblage d’un complexe actif et de ses supercomplexes dérivés, qui modulent l’organisation supramoléculaire des membranes et qui ont d’importantes conséquences fonctionnelles sur les membranes bioénergétiques. Dans ce contexte, cette tâche vise à résoudre la structure super-résolutive du complexe b6f de C. reinhardtii et du complexe Rieske/cytb de Bacillus subtilis tout en se focalisant sur l’importance des Quinones dans les membranes bioénergétiques.

Haut de page